L'exploitation des eaux du bassin de l'Oronte : des premiers aménagements hydrauliques aux problèmes actuels d'accès à l'eau

Marie-Laure Chambrade, Myriam Saadé-Sbeih - 2015

L’Oronte, caractérisé par un débit moyen abondant et régulier et l’absence de crues dévastatrices (Weulersse 1940), s’écoule dans une région relativement bien arrosée, en limite occidentale du Croissant fertile. C’est ainsi que le bassin de ce fleuve constitue un pôle historique et économique depuis des millénaires. Les cités prestigieuses qui s’y sont développées sont nombreuses, dominant de riches territoires. Nous pouvons citer en exemple Émèse (Homs), Hamath-Epiphania (Hama) ou encore Antioche (Antakya), caractérisées par la pérennité de leur occupation. Cette prospérité est liée à la présence du fleuve, mais aussi à l’exploitation de l’ensemble des eaux du bassin – sources, nappes phréatiques et nombreux affluents. Le bassin de l’Oronte se définit également par la diversité de sa topographie et des sols, la saisonnalité des précipitations et une aridité marquée dans sa partie sud est. La complexité du bassin et la variété des ressources en eau ont ainsi conduit au façonnement de paysages distincts mais souvent caractérisés par la présence d’aménagements hydrauliques, comme les fameux « jardins de l’Oronte » et leurs noras.

Download links